Nos "imprévus"

 

Nos factures imprévues !

Préambule : nous espérons que vous irez jusqu'au bout de l'article, ce texte est long mais il y a plusieurs chats à présenter, nous ne pouvons/voulons pas nous contenter de mettre des factures... Oui, elles sont à payer, mais la transparence exige que vous sachiez pourquoi ces factures existent. Chaque animal a son histoire, chaque cas est différent. 

 

 

Bonjour à tous, 

Nous tentons au mieux d'être « raisonnables » sur nos prises en charge, puisque nous sommes une toute jeune association et qu'ayant récupéré sous notre coupe tous les chats qui étaient déjà en famille d'accueil, notre cheptel est déjà conséquent, les frais également forcément.

Oui mais voilà, il est des situations où nous ne pouvons dire non. Il en est d'autres que nous ne pouvions prévoir... Tout au long de l'année nous nous retrouvons avec des frais que nous n'avions pas prévus. 
Ca peut être un chat pour lequel il y a une urgence vitale, qui n'est pas à l'association mais pour qui nous ne pouvons pas dire non, parce que s'il n'est pas pris en charge très rapidement, il risque de mourir...Alors on agit ! 

Ca peut être un de nos chats, en famille d'accueil, qui a un problème de santé que nous ne pouvions pas prévoir et qu'il faut gérer. 

Ca peut être un de nos chats libres qui a un accident ou qui tombe malade. 

Ca peut être un de nos chats en famille d'accueil, qu'on sait malade mais qui, à un instant T, a besoin de soins plus importants non prévus... 

Il mérite tous les soins que nous entrepenons, et nous soignons au mieux tous les animaux qui croisent notre route. Mais parfois les finances ne suivent pas et nous ne sommes pas contre un coup de pouce... Parfois aussi, nous vous en parlons ici, pour vous informer de nos actions mais nous avons pu régler les factures. 
Si vous avez des questions concernant un chat en particulier, n'hésitez pas à nous contacter ! 


 

2016

MONSTER : 

Une dame nous a contactées en nous signalant un chat "qui marche sur 3 pattes, la quatrième semble coupée, mais on voit son os". Autant vous dire que nous n'avons pas trainé pour l'aider à l'attraper ! 
Monster était en effet depuis au moins 15 jours dans cet état. Sa patte arrière n'était plus qu'un squelette, les os à vif, seule une partie du muscle de la cuisse était encore présente, à vif. Il avait également de multiples fractures sur les doigts de l'autre patte arrière. 
Nos vétérinaires l'ont d'abord mis sous perfusion avec traitement antibiotique afin de vérifier qu'il supporterait l'opération. Le lendemain Monster a pu être amputé. 
À son arrivée, il avait le comportement d'un chat craintif, attaquant quiconque tentait de l'approcher. Après son opération il s'est rapidement détendu et à peine une semaine après, il offrait à la présidente de l'association ses premiers ronronnements ! 
La convalescence va être longue, il va lui falloir du temps pour être totalement en confiance mais il est sur la bonne voie ! 
Il se porte plutôt très bien, mange bien, va à la litière correctement et retrouve chaque jour un peu de sérénité. 


Il s'est "soigné" tout seul pendant 15 jours en léchant sa plaie, retirant ainsi les chairs nécrosées, ce qui a limité l'infection et lui a sauvé la vie. Nous ne pouvons imaginer ce que ce chat a vécu durant plus de 15 jours, il s'est battu pour vivre, pour continuer à se nourrir, se déplacer malgré ses blessures ! 
Monster a fait preuve d'un courage exceptionnel ! 


Concernant sa facture, elle s'élève à 527 € et a pu être intégralement réglée grâce à une belle mobilisation sur les réseaux sociaux ! Un grand merci à tous ! 

Facture monster

 

 

MALCOM :

10/10/2016 : les fils ont été retirés, tout va bien pour Malcom qui s'entend avec tout le monde, chats, chiens et humains. Il a également été testé FIV et FELV négatif.

Ce chat a été trouvé par les adoptants de notre belle Marquise qui l'ont de suite emmené chez le vétérinaire. Il avait sans doute été tapé par une voiture et souffrait d'une fracture de la mâchoire. Le premier vétérinaire a donc posé un cerclage. 

Nous avons accepté de prendre la relève pour la convalescence, mais il nous a rapidement semblé souffrir de l'épaule. Une visite chez nos vétérinaires et des radios ont effectivement confirmé une fracture du corps de la scapula. Après en avoir discuté avec leur confrère chirurgien, nos vétérinaires nous ont conseillé de le faire opérer. Le chirurgien a donc posé une plaque afin de stabiliser la fracture le 27/09/2016. 

D'autre part, avant cette chirurgie, il semblait que le cerclage posé par le vétérinaire précédent ne tenait pas très bien. Il a donc fallu refaire l'opération pour s'assurer que la mâchoire se consolide correctement. 

Malcom est depuis en convalescence dans une de nos familles d'accueil qui ne tarit pas d'éloges à son sujet ! C'est un amour de chat qui supporte très bien la collerette, mange bien, fait plein de calins et a énormément d'amour à donner ! Une fois sa convalescence terminée, nous pourrons le proposer à l'adoption et nous garantissons à sa future famille le chat parfait !

Nous remercions les adoptants de Marquise de lui avoir apporté les premiers soins, de ne pas avoir fermé les yeux ainsi que notre super FA qui le chouchoute autant qu'elle peut !

Pour les factures, Malcom aura coûté au total 206+480+276.28= 962,28 €, financé par des dons recus non atribués.

Malcom fct 2 Malcom fct Malcom fct 3

 

 

 

 

FLAMINOU : 

16/04/16  Flaminou a enfin le droit de retourner dehors, il est heureux et on ne voit plus aucune trace de sa blessure.

09/04/16 Dernière visite chez le vétérinaire pour enlever définitivement le pansement, tout va bien, c'est très propre.

22/03/16 Des nouvelles de notre Flaminou ! Aujourd'hui nouvelle visite véto afin de changer le pansement. Sa patte cicatrise, lentement mais sûrement ! Les chairs sont plus propres même si encore à vif. Nouveau pansement donc et prochaine visite samedi matin !

12/03/2016 Il a donc été amputé d'un doigt cette semaine. Monsieur a mis en avant ses restes de chat craintif tout au long de son hospitalisation et nos vétérinaires ont été obligés de le tranquilliser pour tous les soins, car Flami avait décidé de bien montrer sa contrariété à être enfermé ! Il feulait dès que quelqu'un était à moins de 3 mètres de lui, grognait tout ce qu'il pouvait et lançait même la patte à travers les barreaux, bref Flami s'est montré sous son meilleur jour et les ASV n'en sont pas revenues quand Angélique, en venant le récupérer, l'a caressé sans aucun souci ! 
Flami est donc rentré hier soir. Il est ravi d'être de retour et gratifie donc ses humains de câlins ! 
Il a un pansement avec une pommade antibiotique car le risque d'infection est toujours présent. Il est également sous couverture antibiotique et lundi il retourne à la clinique pour changer le pansement et faire des soins. 

07/03/2015 Angélique a constaté que Flami ne se déplaçait pas très bien puisqu'il ne posait pas la patte. De plus, il feulait quand elle s'approchait... Elle a pu voir dimanche qu'il avait la patte arrière gonflée. Lundi véto en urgence ! 

Flami a un abcès mais aussi un des doigts qui a nécrosé... Sans doute une morsure qui s'est infectée. 
Il est hospitalisé depuis lundi car il doit être amputé du doigt en question, mais il faut attendre d'avoir enrayé l'infection... 
Coup dur pour notre Flami qui déteste la contrainte, il est très difficile à soigner et nous espérons qu'il pourra vite sortir de la clinique pour retrouver ses copains et sa maison....

Pour les factures, Flaminou aura coûté au total 324,88+73,4 = 398,28 € dont 330 € ont été réglés, il reste à financer 68,28 €.

Flammi fct 03 07Flammi fct 03 18

 

Un grand merci à Karine, Olivier et Cécile d'avoir participé à ses soins !

 

 

 

MITAINE :

09/03/2016 Après sa période de convalescence, la dame qui nous avait appelées pour le prendre en charge et qui le nourrissait a accepté de l'accueillir chez elle à la condition que Monsieur s'entende avec ses chats. Voici les nouvelles que nous avons reçues : 
Quand je lui donne à manger, il se laisse caresser. Nous avons deux chats à la maison et pour l'instant ça se passe plutôt bien. Mitaine mange bien, va à la litière. Mais il faut que je fasse attention parce qu'il se couche dans la litière pour se frotter !? Il reste parfois devant la porte d'entrée. Il sait bien à quoi ça sert. Pour l'instant il n'est pas trop intéressé par les jeux, mais il lui faut du temps.
Je pense que c'est sur le bon chemin, et surprise hier soir, il est venu pendant qu'on regardait la tv. Je vous laisse voir avec la photo...

06/02/2016 L'opération s'est très bien passée ! Les 2 coussinets principaux ont été enlevés sur les pattes avant. 
Retour lundi chez le véto pour le changement des pansements et les soins.

04/02/2016 après plus de 15 jours de soins, les pattes de Mitaine n'évoluent pas super positivement, loin de là. Aucune amélioration. Mitaine est très difficile à soigner. S'il accepte qu'on le touche du bout des doigts sur la tête, il est très très difficile d'acceder à ses pattes. 
Chez le vétérinaire c'est plus simple, raison pour laquelle nous avons été contraintes de l'emmener plusieurs fois à la clinique pour faire les soins car il refusait de se laisser faire... Il faut comprendre que si Mitaine n'est pas un vrai sauvage, c'est un craintif qui ne comprend pas bien ce qu'il fait en cage et qui n'a jamais été manipulé. 
Il a été convenu avec notre clinique de l'opérer demain de ses coussinets, les plus atteints vont être enlevés. C'est un peu l'opération de la dernière chance. 
Mitaine vit très mal le fait d'être enfermé, il n'est pas question pour nous de le garder en cage durant des mois alors qu'il n'y a aucune garantie que son état s'améliore. 
Il ne faut pas oublier qu'il est FIV+ et que, si la maladie n'est pas déclarée, il y a certains traitements qui ne peuvent être mis en place au risque de le diminuer encore plus. 

21/01/2016 Né dans la rue, ce pauvre chat d'environ 4/5 ans nous a été signalé par des personnes qui le nourrissent depuis des années.
Plutôt timide quand il ne connaît pas, il se laisse pourtant manipuler sans trop de souci une fois en confiance.
Son état est catastrophique, soyons honnêtes, vu la description que nous en avions, nous ne donnions pas cher de sa peau...
Il a donc vu le vétérinaire en urgence hier.
Il est FIV positif, mais surtout son état général est très mauvais et il ne peut plus du tout se déplacer, car ses coussinets sont dans un état catastrophique, à vifs, gonflés et infectés. Il lui manquait également une grande partie des dents, d'autres ont été retirées ce jour, car dans un état tout aussi catastrophique !
Il a également été castré et a reçu une injection antibiotique.
Il commence sa convalescence et nous referons un point d'ici 8 à 10 jours en espérant que son état s'améliore, car ce n'est pas du tout la grande forme. Nous allons également voir s'il s'adapte en intérieur pour peut-être pouvoir le proposer à l'adoption.
Nous ne pouvions pas laisser ce chat mourir à petit feu, nous espérons qu'il pourra reprendre le dessus rapidement et pourquoi pas pouvoir poser ses pattes aux chaud et trouver une famille pour la vie ? 

Pour les factures, Mitaine aura coûté au total 107 + 250 + 68,1 = 493,2 €, dont 257 € ont été réglés, il reste à financer 236,20 €.

Chat du 20 01Mitaine 09 02Mitaine 19 02 

Merci à Eva, Olivier, Emanuelle, Bénédicte et Anthony d'avoir participé à ses soins !

Dsc 0041 1

11/12

Dsc 0969

03/12

Radio

01/12

Patte

01/12

 

Malcom 2

04/10

Malcom 1

27/09

 

 

 

 

 

 

 

 

Flammi 04

16/04

Flammi 22 03 2

22/03

Flammi 03 2

12/03

Flammi 03 4

07/03

Flammi 03 5

05/03

Flammi 03 6

05/03

 

 

 

Mitaine09/03

Mitaine 206/02

Mitaine 304/02Dsc 011021/01Dsc 011321/01

2015

 

 

  -  LILA : cette jolie merveille a été récupérée avec ses deux frères dans une grange où leur maman les avait mis au monde. Celle-ci a été identifiée, stérilisée et relâchée car relativement craintive. Lola s'est plutôt bien socialisée, mais très rapidement sa famille d'accueil a trouvé qu'elle avait le derrière un peu « moche »... Les jours ont passé sans que ça ne s'arrange, au contraire. Le rendez-vous a donc été pris chez le vétérinaire qui a confirmé un prolapsus rectal. Elle a eu un traitement, puis une petite manipulation sous anesthésie pour éviter une chirurgie qui comporte des risques. Malheureusement à ce jour, rien n'a fonctionné et la chirurgie est maintenant inévitable. Cette dernière est donc programmée pour mercredi prochain, le devis s'élève à 425 € pour la chirurgie et l'hospitalisation de 3 jours pour le suivi post-opératoire. Il y a déjà 35,80 € de facture pour le traitement.

 

 

  -  MOMO : cette petite crevette de rien du tout a été trouvée près d'un de nos point de nourrissage. Sa mère a fait une portée dans un jardin, mais a déplacé ses petits en « oubliant » la petite Momo... Toute petite, toute frêle, elle a été prise en charge rapidement. Elle semblait avoir un bon coryza mais rien d'insurmontable à priori. Oui mais voilà, sur une crevette de 400 g, ce n'est pas toujours simple de faire les soins, surtout qu'elle hurle dès qu'on lui touche les yeux ! Il a fallu un bon moment avant qu'elle commence à vraiment garder les yeux ouverts. Elle semble moins souffrir, en revanche, plus les jours passent, plus ses yeux s'opacifient. Elle voit des ombres. Elle a revu le vétérinaire hier et il en ressort qu'elle a de grosses ulcérations cornéennes sur les deux yeux. Un nouveau traitement est mis en place. Nous restons inquiètes pour son devenir, la puce n'a pris que 100 g en 3 semaines, elle aurait dû en prendre le triple... Pour le moment, nous devons en être à environ 80 € de frais de soins. 

 

Nous tenions aussi à vous parler de Rapidos, dit PAPYNOU ! Vous souvenez-vous de ce chat récupéré en février avec une tumeur dans la bouche, à qui les vétos ne donnaient plus beaucoup de temps ? Chouchouté par sa famille d'accueil (à qui il en fait pourtant voir de toutes les couleurs !), Papynou a repris goût à la vie et s'est bien battu ! Il nous a fait quelques petites frayeurs, mais avait repris du poil de la bête. Nous sommes actuellement à 164 € de frais, dont 80 € pris en charge par sa marraine. Seulement voilà, depuis quelques jours, il décline à nouveau. La tumeur ne cesse de grossir, il bave de plus en plus, a des petits saignements et surtout il ne mange presque plus... Il verra le vétérinaire demain (11/07), suivant son état, il faudra peut-être se résoudre à le laisser partir... Mise à jour du 11/07: Notre Papynou nous a quitté. Son état ne permettait plus de le soulager autrement, il souffrait trop. Qu'il repose en paix. 

 

 

Du côté de nos chats libres, ce n'est pas la joie non plus ! 

 

 

Ozoir 85

Cette jolie tricolore avait disparu du point de nourrissage depuis 3 semaines lorsqu'une de nos bénévoles l'a enfin aperçue. La belle était toute maigre, et surtout sa patte arrière était dans un très mauvais état, elle marchait sur le dessus de la patte. Elle a tout de suite été trappée et emmenée chez le vétérinaire, les radios ont révélé une fracture du bassin non déplacée, mais datant de plus de 10 jours. Elle doit donc bouger le moins possible, elle est en convalescence pour le moment. Cependant, plus les jours passent, plus elle reprend confiance en l'humain. Cette demoiselle n'est pas sauvage, juste méfiante. Elle évolue de jour en jour et ne retournera pas à la rue. Nous espérons pouvoir lui trouver une famille définitive, car ses progrès sont visibles. Elle a connu la chaleur d'un foyer avant d'en être privée, elle a donc appris à être méfiante, mais l'amour qu'elle reçoit lui redonne confiance petit à petit. Pour elle les frais s'élèvent à 68 €.

 

 

 

Villenoy 12

Ce chat a été repéré boitant. Il a donc été trappé afin de voir ce qui n'allait pas. Comme c'est un craintif, il a été identifié, stérilisé et les examens ont révélé un abcès sur l'articulation de la patte avec un œdème. Il a été soigné sous anesthésie et a fait sa convalescence en cage. Maintenant rétabli, il a pu être relâché. Cependant notre bénévole qui vit à côté restera vigilante, car il peut y avoir une inflammation de l'articulation d'ici 6 à 8 semaines suite à l’œdème. La facture s'élève à 137 € pour ce loulou.

 

 

 

 

 Gretz 15 : 

Ce chat a été initialement trappé comme chat libre. Il devait être identifié, castré, soigné pour son abcès sur la tête puis relâché puisqu'il est très craintif. Son état général n'était pas terrible, mais pouvait très bien s'expliquer par l'abcès qu'il avait. Il a donc eu un traitement pour enrayer l'infection et est resté en convalescence plus longtemps que d'ordinaire pour voir l'évolution. Au bout de quelques jours, il était évident qu'il y avait autre chose ; il a de nouveau vu le vétérinaire et est resté hospitalisé une journée afin de faire des examens plus poussés. Le résultat était sans appel : ce chat était condamné à court terme. Alors non, là comme ça ce n'est pas flagrant, mais son état continuait à se dégrader de jour en jour. Nos vétérinaires nous ont donc conseillé d'arrêter là, de le laisser partir. Notre seule consolation sera de savoir qu'il n'est pas mort dans d'atroces souffrances et qu'il a pu partir dignement.

 

 

Ozoir 113 :

 

Ce pauvre chat nous a été signalé boitant, amaigri, ne se nourrissant plus. Il a été déposé hier chez nos vétérinaires qui n'étaient pas très optimistes... Sa boiterie était due à une ancienne fracture du coude mal consolidée et pourtant elle était le moindre de ses maux... L'intérieur de sa bouche était dans un état catastrophique, il lui manquait la plupart des dents, les rares encore présentes étaient pourries et déchaussées. Il avait également une ostéomyélite du rostre mandibulaire et une parodontite sévère sur l'ensemble de la mâchoire. D'autre part, vous pouvez voir sur la photo cet espèce de « bec de lièvre » que nous espérions être une malformation. Malheureusement, ce sont des granulomes éosinophiliques ulcératifs. Pour faire plus simple, les tissus se dégradent de plus en plus et il est rongé par ce mal. En plus d'être très handicapant, c'est très douloureux. S'il avait fallu tenter quelque chose, il aurait dû avoir une extraction dentaire complète (crocs inclus) puis un traitement aux corticoïdes à très haute dose (uniquement s'il avait été FIV-) afin de ralentir le processus. Mais il aurait également fallu le nourrir à la seringue, puis par sonde jusqu'à la fin de sa courte vie. Rappelons-nous qu'il s'agit d'un chat craintif et non manipulable. Si la première partie des soins était envisageable, la seconde était totalement irréalisable. Ce chat aurait passé le reste de sa vie en cage avec une sonde pour le nourrir... Était-ce bien raisonnable ? Après en avoir discuté avec nos vétérinaires, le choix a été fait de lui offrir une fin digne. Ce pauvre chat ne souffre plus, ni de sa vie d'errance, ni de ce mal qui le rongeait au sens propre.

 

Alors oui, 2 euthanasies en ce début de semaine sur des chats des rues, c'est dur... Non on ne connaît pas ces chats, on ne les a pas cajolés, câlinés et ils n'ont pas ronronné à notre contact. Pour autant, il n'est jamais facile de prendre une telle décision. Mais voilà, c'est ça aussi la protection animale. C'est la dure réalité du terrain qui nous rappelle chaque fois qu'on ne peut pas tous les sauver, qu'il est bien plus difficile, parfois impossible, d'apporter des soins à des chats craintifs qui ne savent pas que c'est pour leur bien. Alors plutôt que de les laisser mourir dehors à petit feu, nous leur offrons la seule chose qu'il nous est possible de faire, une mort douce plutôt qu'une longue agonie. 

 

 

Pour nous aider :

par chèque  :    Association L'Echappée Belle

                           4 allée des neiges

                            77150 Férolles Atilly

 

par paypal : associationlechappeebelle@gmail.com

 

par virement, n'hésitez pas à nous demander un RIB.

 

Un grand merci à celles et ceux qui pourront nous aider à poursuivre nos actions !